Marie-Pier Chartier

Deutéranomalie, 2022

Acrylique sur Masonite

92 cm x 201 cm

Entourée par des personnes daltoniennes, je me suis intéressée à la manière dont elles percevaient les choses, point de vue qu’il m'est difficile à imaginer. Je me suis inspirée du test chromatique d’Ishihara qui permet de déceler les défaillances de teintes de rouge et de vert afin de créer deux versions d'une image représentant un chien : la première étant celle avec les couleurs de référence, et la deuxième, une simulation permettant de voir à la manière d'un daltonien.

Deutéranomalie, 2022

Généalogie, 2022

Papier mâché, plâtre, papier et peinture

300 cm x 120 cm x 120 cm

L’arbre, « cet être végétal entretient depuis des siècles, une relation intime avec l’être humain. Il en est ainsi dans l’acte de planter un arbre à la naissance d’un enfant, en pensant que si l’arbre se développe bien, il en sera de même pour l’enfant ; comme un jumeau botanique qui devient témoin de l’existence de ce nouvel être et de sa croissance. » (Maureen Boigen (s.d.) La symbolique de l’arbre : https://psychogenealogie.com/2403-2/)

 

J’ai essayé de reproduire un saule, en souvenir de ceux qui ont été plantés par ma mère à chacune de nos naissances, et qui ont par la suite été abattus par la suite par leur nouveau propriétaire.

Généalogie, 2022